Violation des droits humains sous Ouattara: Le FPI dénonce la mort de Ogou Sika Jean Martial, prisonnier politique à la MACA
Mme Agnès MONNET, nouvelle Secrétaire Générale et Porte-parole du FPI-FRONT POPULAIRE IVOIRIEN

Violation des droits humains sous Ouattara: Le FPI dénonce la mort de Ogou Sika Jean Martial, prisonnier politique à la MACA

C’est avec consternation que le Front Populaire Ivoirien (FPI), a appris le décès, le samedi 19 juillet 2014, de monsieur Ogou Sika Jean Martial. Mis sous mandat de dépôt le 27 novembre 2013, le détenu avait été jugé et condamné à un an de prison.le samedi 19 juillet, il a été battu par celui qui se présente désormais comme le «commandant de zone » de la maca (maison d’arrêt et de correction d’abidjan), à savoir « Yacou le chinois», aidé d’une vingtainede personnes.

Yacou le chinois, usant de prérogatives en principe réservées aux agents d’encadrement pénitentiaire, aurait ensuite enfermé au « Blindé » monsieur ogou sika Jean Martial, qui a succombé quelques heures plus tard,faute de soins. Le Front Populaire Ivoirien (fpi), présente ses condoléances les plus attristées à la famille éplorée ainsi qu’à toutes les personnes détenues à la MACA. Le FPI tient à rappeler à l’opinion nationale et internationale, aux organisations nationales et internationales de défense des droits de l’homme :

– que de graves violations des droits de l’homme et des citoyens perdurent en Côte d’Ivoire ;

– qu’il existe de nombreux dysfonctionnements dans la chaîne de commandement de l’administration pénitentiaire;

– que les conditions de détention en Côte d’Ivoire sont en-dessous des normes internationales et ne font que se dégrader ;

– que pas moins de cinq cent (500) détenus politiques demeurent toujours en détention provisoire prolongée sur l’ensemble du territoire ivoirien, dont trois cent quatrevingt-treize (393) à la MACA;

– qu’en outre, cent (100) détenus politiques sont atteints de tuberculose et ne reçoivent aucun soin approprié ;

– que des informations récurrentes font état de ce que soixante-deux (62) détenus politiques auraient été nuitamment exfiltrés de la maca pour une destination inconnue. Sans doute soumis à des tortures. Ni leur famille, ni leurs avocats n’ont, depuis lors, eu des nouvelles d’eux.au vu de la gravité de la situation, le FPI élève une vive protestation à l’encontre des autorités qui doivent garantir le droit à la vie pour tous les détenus.

Le FPI rappelle que les autorités gouvernementales sont responsables de la bonne marche de l’administration pénitentiaire. Le FPI réaffirme également qu’une justice sélective ne pourra permettre de sortir des effets de la crise postélectorale et favoriser la réconciliation nationale. Le FPI demande au gouvernement de mettre fin au climat d’impunité caractérisé par les arrestations abusives, le racket des populations, les détentions illégales, les séquestrations, et les enlèvements au sein d’établissements pénitentiaires.

Le FPI renouvelle sa profonde solidarité au peuple ivoirien dans sa longue lutte pour la liberté et la dignité ainsi qu’aux nombreuses victimes des graves violations
des droits de l’homme en côte d’ivoire depuis le 11 avril 2011.

Fait à abidjan,le 23 juillet 2014

Pour le FPI

La camarade Agnès Monnet

Secrétaire Générale,

Porte-parole

About admin

One comment

  1. pourqquoi ?comme si watra le mossi allait rester au pouvoir eternelement iles rendront compte de toutes les facons justuce sera rendu peu importe le temps que ca va prendre yacou le chinois lui ya rien a dire cest comme ya deus sortes divoiriens pourtant cest la politique et rien dautre la ci est devenu leus proprieté prive ils baillonent torturent et tuent un prisonier qui meurent est devenu un martyr ces personnes qui meurent sous watra sont des martyrs et ils seront honorés au moment venu cote divoire yako que bon dieu fortifie les familles la cpi les attend quils le veuillent ou non lcest pourquoi ils sont tres nerveux et ca se comprend beaucoup dorganisations denonce deja et ca promet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.