Violence sur les femmes: Une histoire de père en fils chez les Touré?

Violence sur les femmes: Une histoire de père en fils chez les Touré?

L’histoire est têtue. La situation condamnable du député Yah Touré qui a giflé la policière en service n’est malheureusement pas un fait isolé de violence faite aux femme par les membres de la famille du député. En effet, dans un article intitulé “Duékoué: Des élèves débraient après l’agression d’un des leurs par un fondateur, Fraternité Matin a rapporté une scène de violence perpetrée par le fondateur du collège IGEP, Touré Mamadou. En Novembre 2014, monsieur Touré, qui se trouve être le père du député PDCI Yah Touré, a battu et blessé une élève en classe de 3ème dans son établissement.

Suite à cette brutalité, «la jeune élève blessée a été transférée au centre de santé scolaire et universitaire de la ville. Des points de suture ont été faits pour refermer la blessure au niveau de l’œil gauche. Elle a regagné son domicile le visage tuméfié», a rapporté Fraternité Matin.

Cette brutalité de Touré père, les élèves des établissements secondaires de Duékoué ont manifesté pour protester contre le fondateur du collège Igep.

« Beaucoup de nos camarades ont déjà fait les frais de la colère permanente de Touré Mamadou. On ne peut pas accepter que celui qui est sensé nous protéger batte et blesse une élève pour n’avoir pas respecté le règlement intérieur de l’établissement. Trop c’est trop. Nous voulons aussi dire à M. Touré qu’on n’exerce plus de violence sur la femme de nos jours », ont-ils expliqué.

On le voit donc. La violence contre les femmes est un caractère presque familial.

Eburnienews.net

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.