Viols d’enfants par l’armée française: La Suède menace de dévoiler la totalité de l’affaire !

Viols d’enfants par l’armée française: La Suède menace de dévoiler la totalité de l’affaire !

« Le soldat français m’a dit qu’il fallait mettre son bangala dans ma bouche, » a expliqué un enfant de 9 ans, victime de viol, dans un rapport écrit par les Nations Unies et publié ensuite par « The Guardian ». La révélation sur l’affaire des abus sexuels par la presse américaine a scandalisé la France, poussant même le Président François Hollande à prononcer un message ferme à l’encontre des acteurs concernés: « Si certains militaires se sont mal comportés, je serai implacable. »

Après 10 mois de silence, un homme s’est décidé à dévoiler au grand jour, le document cacheté « ultra confidentiel ». Cet homme actuellement sous enquête pour violation de protocoles internes au sein de l’ONU est Anders Kompass. Les Nations Unies veulent le licencier et la Suède s’oppose farouchement à cette décision.

La guerre entre l’ONU et la Suède est déclarée, la France désorientée

De nationalité suédoise, Anders Kompass est le directeur des opérations de terrain au Haut-Commissariat de l’Onu pour les droits de l’homme. Il a été suspendu pour avoir dévoilé ces informations aux procureurs français. Ayant déjà été soumis à une enquête, Kompass avait fait fuiter des informations secrètes sur un conflit d’intérêt concernant le Sahara Occidental. Aujourd’hui, l’ancien cadre de l’ONU est défendu par la Suède, son pays natal. Sa suspension a engendré des incidents diplomatiques.

« Si l’ONU force Kompass à la démission, nous serons obligés de rendre public la totalité de l’affaire de viol par l’armée française et nous allons également lancer un débat potentiellement violent et dangereux, » a menacé l’ambassadeur suédois. La Suède ne comprend toujours pas pourquoi l’ONU veut protéger ses textes internes plutôt que d’agir, d’enquêter et de sanctionner les auteurs de ces viols en Centrafrique. Pour le Ministre des affaires étrangères, l’Organisation des Nations-Unies doit avoir une tolérance 0 et étudier sérieusement les cas d’abus sexuels.

Après 30 ans d’expériences à l’ONU, doit-on conserver Anders Kompass ? Une enquête est ouverte. Pendant ce temps, la France va elle aussi mener des recherches sur les supposées accusations d’abus sexuels. L’armée française a promis une totale transparence et une tolérance 0. Les enfants abusés ont été interviewés, leurs témoignages retranscrits dans le rapport de l’ONU avant d’être dévoilés par la presse internationale. La presse française, hormis canalfrance.info, n’a cependant pas voulu relayer de manière exhaustive les propos des enfants soulignés dans ce rapport. Aux Etats-Unis, la presse titre : L’héritage empoisonné de l’armée française en Afrique. A l’Elysée, on s’inquiète. La gravité de l’affaire risque de ternir à jamais l’image de l’armée française dans le monde mais surtout en Afrique.

La vérité sort-elle de la bouche des enfants ?

Source: Canalfrance.info

Lire l’entretien des enfants abusés

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.