Visite de Abdon Bayéto à la représentation FPI de Suède: Une rencontre pleine d’enseignements

Visite de Abdon Bayéto à la représentation FPI de Suède: Une rencontre pleine d’enseignements

Le samedi 25 avril 2015, M. Abdon Bayéto, le tout nouveau Secrétaire National chargé des relations entre les Représentations et la Diaspora, a eu une séance de travail avec les militants et sympathisants FPI de la Scandinavie.

La rencontre organisée par la représentation FPI Suède dirigée par Jean Claude Okou, a vu la participation de la coordination FPI Danemark conduite par M. Alain Zaucou de même que celle M. Tanoh Kadio, le représentant en Scandinavie du porte-parole Europe du Président Laurent Gbagbo.

D’entrée le représentant FPI Scandinavie, Jean Claude Okou a précisé que la rencontre avait pour objectif de donner l’occasion au nouveau Secrétaire National chargé des relations entre les Représentations et la Diaspora de se rendre compte du travail abattu par sa structure au niveau de la diaspora ivoirienne en Scandinavie. Il s’agissait surtout pour les militants d’avoir des nouvelles du parti dirigé momentanément par Abou Drahamane Sangaré mais également celles du Président Laurent Gbagbo, a ajouté Jean Claude Okou, .

Il faut rappeler, à toutes fins utiles, que M. Abdon Georges Bayeto est également Conseiller du président Laurent Gbagbo. C’est en cette qualité qu’il rend régulièrement visite à l’illustre prisonnier du centre pénitencier de Scheveningen.

Donnant les nouvelles de ce dernier, Abdon Bayéto a assuré que le Président Gbagbo a très mal de savoir que Affi N’Guessan le traite de faussaire en recusant sa lettre de candidature à la présidence du FPI. «Pourtant le Président Gbagbo a écrit cette lettre lui-même. Pour se prémunir d’une probable manipulation de sa signature et de sa lettre, le Président Gbagbo a insisté pour la faire attester par un notaire hollandais», a précisé Abdon Georges Bayéto.

Pour les militants qui ne comprenaient toujours pas comment Affi N’Guessan a pu changer son discours en si peu de temps, lui qui demandait l’organisation des Eats Généraux de la République et affirmait que Alassane Dramane Ouattara n’était pas éligible, Abdon Bayéto a répondu que lui aussi était tout en joie lorsqu’il avait écouté les premières déclarations de Affi N’Guessan dès sa sortie de prison.

Pour mémoire, il faudrait souligner que Affi N’Guessan a déclaré au cours d’une conférence de presse à Abidjan que «les Etats généraux de la République, c’est pour préparer les élections, c’est pour avoir du temps ». Pour Affi N’guessan « ce n’est pas le dialogue qui perd le temps mais c’est l’absence du dialogue qui perd le temps ». Tout ce beau discours est dorénavant remis aux calendes grecques.

Abdon Bayéto a révélé que le retournement de veste de Affi N’Guessan s’était opéré depuis la prison à Bouna.

En effet, Affi N’Guessan avait commencé par se comporter de manière étrange vis à vis de ses co-détenus. La coninvence entre lui et Alcide Djédjé s’était également établie pendant son séjour en prison. Au lieu d’appeler san famille, lorsque l’occasion lui était donnée, Affi N’Guessan préférait utilser son temps de conversation à deviser avec Alcide Djédjé au téléphone.

Parlant de la crise au niveau du parti, Abdon Bayéto a insisté pour faire comprendre que la crise est survenue lorque Affi N’Guessan, contrairement aux prescriptions des textes du FPI, réfusait de convoquer les réunions statutaires du Secrétariat Géneral et du Comité Central. Puis il commit la lourde faute de nommer un représentant à la CEI sans consulter les organs du parti qui ont mandate de se prononcer sur le principe même de la participation du FPI à cette institution.

Pour la CEI, on se rappelle que le désaccord était si tranché que les member du Comité Central ont dû décider par un vote à bulletin secret. Résultat, le Comité Central rejéta la proposition du maintien d’un représentant du FPI à la CEI.

Cette propension à agir en violation totale des textes a emmené M. Tanoh Kadio, le représentant en Scandinavie du porte-parole Europe du Président Laurent Gbagbo, a qualifier Affi N’Guessan et ses “suiveurs” des déviationistes. En effet pour M. Tanoh Kadio, l’argument ethnique utilisé par Affi N’Guessan pour justifier le manque de confiance des militant vis à vis de lui est non seulement abjecte, mais il ne tient pas la route puisque d’éminants membres de la Direction du parti en désaccord avec lui (Affi), tels que Assoa Adou, Sansan Kouao, Marthe Ago, Akoun Laurent etc… sont tous des Akan. En tribalisant le débat dans la crise au FPI, Affi N’Guessan fait la même erreur que Koulibaly Mamadou et commet par là même un suicide politique sans précédent, a soutenu Tanoh Kadio.

Au militants qui perdaient patience face aux agissements de Affi N’Guessan et de ses “suiveurs” et craignent que ceux-ci empêchent probablement la tenue du congrès du 30 avril 2015, Abdon Bayéto a dit que les actes essentiels du congrès, dont le vote du président du parti, étaient déjà entrain d’être posés, puisque au même moment où se tenanit la rencontre de Stockholm (Suède), les militants de toutes les instances du parti étaient entrain d’élire le président du parti. Il a rappelé que la date du 30 avril n’est qu’une date symbolique pour célébrer ce qui a déjà été décidé.

M. Abdon Georges Bayéto a profité de l’occasion pour annoncer à la délégation de la coordination FPI Danemark que celle-ci était désormais érigée en Représentation. La décision finale sera entérinée par le congrès du 30 avril 2015. Après cette date, le nom du nouveau Représentant du FPI au Danemark sera rendu publique par la nouvelle Direction du parti.

La visite-pélérinage sur la tombe du légendaire premier minister social-démocrate suédois Olof Palme

A la fin de la rencontre, M. Abdon Georges Bayéto a tenu à faire une visite-pélérinage sur la tombe de l’emblématique premier minister social-démocrate suédois Olof Palme. Abdon est également allé voir le cinéma devant lequel Olof Palme a été assassiné.

Abdon et Tanoh sur la tombe de Olof Palme Visite de Abdon Bayéto à la représentation FPI de Suède: Une rencontre pleine denseignements

Abdon Bayéto, le Secrétaire National chargé des relations entre les Représentations et la Diaspora en compagnie de Tanoh Kadio, le représentant en Scandinavie du porte-parole Europe du Président Laurent Gbagbo, sur la tombe de Olof Palme à Stockholm

Pour rappel, Olof Palme, le leader du Parti social-démocrate (PSD) pendant 17 ans, était devenu le plus jeune premier ministre d’Europe en 1969. Il était alors âgé de 42 ans. Il dirigea la Suède par deux fois de 1969 à 1976, puis de 1982 à 1986. Palme était reconnu pour ses positions pacifistes. Sa femme Lisbet était à ses côtés le 28 février 1986 lorsqu’un homme, qui ne sera jamais identifié, le tue à sa sortie d’un cinéma de Stockholm.

A ce jour, le meurtre reste impuni et demeure l’un des plus grands mystères de l’histoire criminelle contemporaine. Un homme, Christer Pettersson, un délinquant drogué, fut condamné en 1989 pour le meurtre puis gracié par la cour d’appel.

La rencontre a pris fin avec un dîner au domicile du représentant FPI Suède, M. Jean Claude Okou.

Une correspondance particulière de Marie-Chantal Ekissy

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE