Voici la réaction de Yasmina Ouégnin après son interdiction aux réunions statutaires du PDCI-RDA

Voici la réaction de Yasmina Ouégnin après son interdiction aux réunions statutaires du PDCI-RDA

Depuis près de 24h, alors que je me trouve à l’extérieur du pays, je reçois appels, emails, sms, et posts sur les réseaux sociaux de personnes surprises, choquées, inquiètes… cherchant à obtenir des réponses, à manifester leur soutien, à m’encourager vivement ou à me dissuader prudemment.

Toutes ses marques d’empathie me touchent et sont si nombreuses que mon roaming est à la limite de l’implosion.

Quoique désolée de voir que le PDCI RDA soit, près de 70 ans après sa création, obligé de passer par la presse nationale pour notifier une convocation interne, j’invite les uns et les autres à bien lire ce communiqué qui indique tout simplement – malgré la présence en son sein de 3 articles 2 – que Trois membres du Bureau Politique dont moi ne peuvent plus participer aux réunions statutaires (de mémoire il y en a à peine 2 ou 3 par an) en attendant d’être entendus concernant une «plainte» déposée par le secrétariat exécutif devant le nouveau conseil de discipline du parti relativement à des faits prétendument si graves et si urgents qu’ils se sont déroulés il y a plus de 6 mois !!!… sans que ceux-ci n’altèrent mon Amour et ma dévotion à œuvrer pour le mieux être des populations de ce pays, à participer au rayonnement de mon parti, à rechercher inlassablement la démocratie et la liberté d’expression quoi qu’il m’en coûte …

Aux journalistes nationaux et aux presses internationales qui depuis hier souhaitent obtenir interviews et réactions, je vous demande juste de patienter et de ne pas céder à la diversion.

Plus que jamais, j’aimerais que Nous TOUS restions concentrés sur les VRAIS problèmes des ivoiriens, sur les difficultés rencontrées quotidiennement par nos populations rurales, sur la situation qui prévaut dans nos écoles et nos hôpitaux, sur tous ces jeunes sans emploi qui désespèrent, sur toutes ces entreprises locales qui peinent à évoluer dans l’environnement économique actuel, sur les trop nombreux sinistres engendrés par la saison des pluies….. sur toutes ces choses PLUS IMPORTANTES que de savoir si j’ai dit oui ou non à l’appel de Daoukro car c’est pour porter plus haut vos préoccupations que vous m’avez élue.

Yasmina OUEGNIN

Député de COCODY

 

About admin

One comment

  1. On bat le fer quand il est chaud et en politique il faut s’armer de courage et ne pas laisser de temps à l’adversaire pour des infamies sinon il se prend des airs de supériorité.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE