Voici la vérité sur la mort du général Robert Guéi. Retour sur le rôle de Mabri Toikeusse (Lu dans “La Voix du Tonkpi”)

Voici la vérité sur la mort du général Robert Guéi. Retour sur le rôle de Mabri Toikeusse (Lu dans “La Voix du Tonkpi”)

Nous avons décidé de publier le temoignage d’un rebelle qui servait à Vavoua à côté de Koné Zakaria et qui raconte comment les rebelles ont éliminé notre frère.Pris de remords il a décidé de nous livrer ce qu’il a vécu,ce qu’il a entendu.IL a juré de dire la vérité et toute la vérité.

Mon nom est Tiémoko S.,je suis né le 14 septembre 1972 à Facoblyoùmon père était instituteur.Lorsque la guerre a éclaté nous étions découragés et abattus par la mort de notre frère Guei Robert,c’est pour cela que nous avions rejoint la rébellion.ILS nous ont convaincu que leur vrai objectif et le seul d’ailleurs,était de venger notre frère Guei Robert.Pour eux,nous avons été envoyés à Ferké pour suivre les entraînements ensuite moi j’ai affecté auprès de Koné Zakaria à Séguéla et par la suite il m’affecté à Vavoua comme responsable des renseignements généraux du MPCI dans cette ville.

IL me faisait confiance.Ce qui va changer mon attitude c’est ce que je vais vous révéler.Mes autres quatre campagnons sont morts pendant l’attaque de Daloa.Je suis rentré de Vavoua un soir de mercredi pour faire un rapport à Koné Zakaria mon chef.Ce jour,il était drogué et mangeait presque nu à ma vue il s’enflamma. ” Vous les Yacouba vous êtes très bêtes,c’est pour cela que nous avons assassiné votre Guei.IL se croyait plus rusé et plus intelligent que la France et nous.On l’a tué comme un animal.”IL me presenta un individu qui était là,dont j’ignore son nom faisait partie de cette expédition.

LIRE AUSSI: “« Les crimes oubliés de la rébellion. Padjofê Ibrahim (ancien rebelle) : “Pourquoi nous avons tué Robert Guéi ?” »

” Au moment où on cherchait la cachette de Guei,l’ambassadeur de la France qui était en contact avec Matthias Doué nous appela pour nous dire que Guei s’était caché à la Cathédrale.Habillé en tenue militaire Fanci,béret rouge,comme des commandos gendarmes nous avons forcé le prêtre pour prendre l’imbécile de Guei caché sous des cartons de bibles dans un magasin.IL fallait le voir entrain de supplier.Quelle promesse nenous a_t_il pas fait ? Nous on avait des ordres très claires.IL fallait l’éliminer parce que lui seul pouvait empêcher Allassane de devenir Président.Nous pensions en ce moment avoir reçu notre coup d’état.On l’élimina d’une balle dans la tête prêt de la clinique qui est situé vers la corniche : PISAM.C’était en présence de certain journaliste français dont Jean Hélène.Nous avons fait appeler Lida Moise par Soro Guillaume pour faire croire que Guei dirigeait un groupe de rebelle dans la forêt du banco,et c’est Chérif Ousmane qui a fait croire à Lida que Guei était chez lui et qu’il dirigeait les opérations.IL n’en n’était rien.Nous avons fait la diversion.Aujourd’hui ils sont dans des beaux draps.Tout le monde les accuse,ces sauvages ”

Frère ce témoignage a failli m’ébranler.Nous nous fais avoir.Ce n’est donc pas Gbagbo qui était à la base de la mort de notre frère.Je vous jure en ce moment là j’ai failli fuir pour arriver à Daloa.J’avais peur qu’on m’attrape.J’ai gardé tout mon sang froid pour essayer d’approfondir et comprendre les contours de cette mort.C’est là que quelque mois plus tard j’ai compris le rôle qu’avait joué les élus tel que Mabri (actuel ministre des affaires étrangères de monsieur Ouattara Alassane) et Noutoua dans ce coup qu’ils avaient monté de toute pièce.

Le rôle de Mabri

A cette époque,Mabri avait été contacté par les proches d’Alassane de convaincre Guei Robert qui était à Gouessesso de situer le congrès du parti vers cette époque et l’élection de la Présidente des Femmes le 21septembre.Ce qui obligerait Guei à demeurer à Abidjan.C’est qui se fit.Et lui Mabri devenir devait être aider pour devenir Président de l’UDPCI.La premère somme qu’il reçu est de cinq cent millions de francs,la deuxième somme est de 300.000.000 de francs afin d’implanter son parti et d’avoir le contrôle.IL donna 50.000.000 à  Blé Guirao,pour entraîner la jeunesse  dans le complot.(…)

Pourquoi Gbagbo ne peut pas être l’assassin de Guéi

Laurent Gbagbo était en Italie,et la côte d’ivoire était sur écoute télephonique.Si l’ordre venait de Gbagbo,la cassette devait exister.(…)

Source : La Voix du Tonkpi ( numéro spécial hors  série N°0002), via lecombattant.canalblog.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE