Voici l’histoire de Yves Pendeliau, un père de famille français sequestré au Qatar pendant 18 mois et trois condamnations en France

Voici l’histoire de Yves Pendeliau, un père de famille français sequestré au Qatar pendant 18 mois et trois condamnations en France

Qatar: Yves Pendeliau, 18 mois de rétention et trois condamnations en France.

Jean-Pierre Marongiu incarcéré sans procès équitable depuis le 9 septembre 2013
Prosecution Building septembre 2012. A gauche SE Ibrahim Al Kubaisi, Qatar Attorney. Au milieu Yves Pendeliau. A droite M. Firas Ahmed, directeur de la cooperation internationale.
Ni Me William Bourdon ni la diplomatie française ne sont sur la photo car Yves Pendeliau s’est débrouillé seul, sans autre choix et sans avocat, pour recouvre sa liberté volée.
Il n’y a eu ni compromis ni accord officieux.
________

Comment la France trahit ses citoyens. Un conte de Noël.

Ceci est l’histoire presque banale d’un homme sans histoire.

Par manque de finances lié à une rétention abusive de 18 mois au Qatar suivie de trois condamnations arbitraires en France (Bâtonnière de Paris du 09/04/2013/ cour d’appel de Paris du 08/10/2013 et de Versailles du 30/11/2016), les enfants d’Yves Pendeliau, seront privés pour la énième fois de leur père à Noël; Yves étant contraint de travailler pour survivre et payer 24265.32 euros HT  indûment attribués a Me William Bourdon.

C’est la troisième fois qu’Yves est condamné en France pour avoir voulu défendre ses droits. Ces condamnations révoltantes par leur caractère arbitraire et prises  “en fonction de la situation de fortune du client”, sont consécutives à son combat contre un avocat, une élite du barreau français, Me William Bourdon qui n’a de maître que le titre , pas la stature.

Collaboration de Me William Bourdon avec l’ambassade de France a Doha. Quatre mois de liberté gaspillés et manipulations psychologiques. 

Mr Pendeliau avait fait appel à Me William Bourdon fin mai 2012 afin qu’il défende ses intérêts et dénonce la rétention abusive dont il était victime au Qatar. Il espérait que soit mise en lumière la connivence de l’ambassade française avec le système judiciaire moyenâgeux de l’émirat.

Rapidement il fut évident, constaté, que non seulement monsieur Bourdon ne se préoccupait absolument pas de sa défense en cours de justice au Qatar, mais que de surcroît ce dernier était devenu à ses frais, le “collaborateur” de l’ambassade de France et donc le complice tacite de la partie adverse; assurant ainsi la continuité de l’intervention 2011 du faux-avocat de l’ambassade.

La démonstration de la coopération a son insu de plusieurs mois Ambassade/ Me Bourdon est faite dans la correspondance mail ci-jointe entre Me William Bourdon et Mme la Consule de France au Qatar. 

L’intervention de Me Bourdon s’est résumée a des manipulations pour persuader Yves de transférer officieusement ses fonds a des inconnus virtuels a qui il ne devait rien en se servant de l’interdiction de circuler qu’il subissait et de son profond désarroi . Cette absurdité sans valeur juridique a fait obstruction aux actions judiciaires nécessaires et accentué sa détresse morale. 

Sans autre choix , il a agi lui-meme auprès des autorités légales pour recouvrer sa normale liberté.

Dans sa décision du 9 avril 2013, la bâtonnière de Paris écrit  que cette pratique cruelle était une solution.

Me William Bourdon est le même individu qui au travers de son association a déposé plainte en France contre une société française pour travail forcé au Qatar,et participe au système mis en place par la diplomatie française pour plaire à l’Émir du Qatar.

Cette trahison diplomatique eut pour effet de détruire irréversiblement la vie de famille de Mr Pendeliau.

C”est ainsi qu’ayant commis le crime de lèse-majesté en s’insurgeant contre les frais d’honoraires, autant surévalués qu’abusifs, il fut condamné à trois reprises par la justice française.

Comment et pourquoi, des autorités républicaines, dont la fonction est de protéger leurs concitoyens, ont-elles pu participer à la souffrance d’une famille ,dont deux enfants en bas âge, dans le seul but de privilégier un état tyrannique ?

Cette soumission à une monarchie despotique est avant tout une violation des droits de l’homme et du citoyen français.

Pourquoi ces années d’obstination contre une victime  alors qu’une intervention profane auprès de la justice du Qatar a suffi a Yves Pendeliau pour recouvrer sa liberté volée ?

Yves Pendeliau demande pour sa famille et lui-meme:

  • Que cesse cette traque et cette iniquité.
  • Que son statut de victime du Qatar soit reconnu.
  • Que la vérité, ses droits de l’homme et du citoyen,son honneur et son intégrité soient rétablis et que justice lui soit enfin rendue.
  • Que ses plaintes pénales avec ou sans constitution de partie civile et sa requête au tribunal administratif soient traitées équitablement.

Afin de mettre fin à ce système injuste et antirépublicain, la justice française se doit de diligenter une enquête administrative et judiciaire concernant les agissements passés de l’ambassade de France au Qatar, et plus particulièrement ses relations ambiguës avec l’avocat parisien William Bourdon et M. Faupin, pseudo avocat accrédité par l’ambassade,  dont la seule fonction consiste à censurer les injustices faites aux citoyens français au Qatar.

En effet, en orientant les plaignants français vers une solution consistant à accepter un compromis, toujours à l’avantage du Qatar, les poursuites en justice sont éliminées et la vérité sur la kafala étouffée.

Ainsi, après investigations , l’instruction mettrait probablement en évidence des injustices telles que la durée de sa rétention et celle de l’incarcération injustifiée depuis plus de trois ans de Jean-Pierre Marongiu ainsi que son remplacement à la présidence de l’UFE Qatar par un faux avocat français, Monsieur M. Faupin précédemment cité.

“la calomnie était en effet dégueulasse”. Journal Sud-Ouest. 5 décembre 2016.

En conséquence, Mr Yves Pendeliau  demande un débat public avec les intervenants de ce système:  Mr François Saint-Paul, Directeur des français de l’étranger, Mr Alain Juppé, alors Ministre des affaires étrangères, Mr Sylvain Itte, directeur de cabinet de Mme la ministre d’alors Conway-Mouret, Mr Pierre Besnard Chef de cabinet de la présidence, Mr Philippe Lalliot, porte-parole du Quai d‘Orsay, Me William Bourdon et Mme la bâtonnière de Paris.

Il reste une question en suspens : Que faire pour éviter que de telles injustices ne se reproduisent ?

Il est urgent de mobiliser un ou plusieurs nouveaux magistrats de la justice française auprès des autorités légales du Qatar, comme cela avait été le cas avec un juge français mobilisé entre 2010 et 2012 en qualité de conseiller de SE le procureur du Qatar.

Tous les justificatifs nécessaires à la compréhension de cette alerte citoyenne sont joints à ce courriel. De même que la déclaration faite sur l’honneur de Mr Yves Pandeliau concernant la chronologie des faits.

Liens:

La déclaration de soumission aux autorités locales par l’ambassadeur du moment.Gulf Time  26 octobre 2013.

http://www.gulf-times.com/story/369688/Resolution-of-disputes-involving-French-citizens-c

9e2323d3 ab91 46f9 ba7c 95d6c2aba50d Voici lhistoire de Yves Pendeliau, un père de famille français sequestré au Qatar pendant 18 mois et trois condamnations en France
The resolution of “some cases” involving disputes between French citizens and their local sponsors was “close” at hand, French ambassador Jean-Christophe Peaucelle…

Avocats et conseillers français”du site web de l’ambassade de France au Qatar. Aucun d’eux ne peut ester en justice.

http://www.ambafrance-qa.org/Avocats-francais

Liste des avocats et conseils juridiques français connus de l’Ambassade • Mathieu FAUPIN, legal consultant, AL SULAITI LAW FIRM D Ring road, villa n°20 / PO Box …

Une ambassade qui comprend des diplomates et des commerciaux n’a aucune organisation pour assurer la protection et la sécurité des français établis hors de France

http://www.qatarinfos.net/2016/07/lechec-de-la-protection-et-de-la-securite-des-francais-de-letranger/

Declaration du porte parole du Quai d’Orsay, M. Philippe Lalliot, dans le JSL du 13 octobre 2012.

http://www.lejsl.com/faits-divers/2012/10/13/des-precisions-du-quai-d-orsay

Philippe Lalliot, directeur de la communication et de la presse au ministère des Affaires étrangères, a souhaité apporter des précisions suite à …

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE