Voici pourquoi Dramane Ouattara rencontre Bensouda, procureure de la CPI, le jeudi 21 septembre 2017

Voici pourquoi Dramane Ouattara rencontre Bensouda, procureure de la CPI, le jeudi 21 septembre 2017

Comme on le sait maintenant, Alassane Dramane Ouattara prendra part à la prochaine Assemblée générale annuelle de l’ONU.

Mis à part son épouse, Dominique Ouattara qui l’accompagne, la délégation de monsieur Ouattara qui arrive ce dimanche 17 septembre 2017 à New York sur le coup de 15h (heure locale), est composée du secrétaire général de la présidence Patrick Achi, du ministre des Affaires Etrangères, Marcel Amon-Tanoh, Ally Coulibaly, ministre de l’Intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur, Anne Désirée Ouloto, ministre de la Salubrité, de l’environnement et du développement Durable, Marietou Koné, ministre de la Femme, de la protection de l’enfant et de la solidarité, et de Abdourahmane Cissé, conseiller spécial du président.

En marge de l’AG de l’ONU, Alassane Dramane Ouattara et les membres de sa délégation rencontreront de nombreuses personnalités dont le président américain Donald Trump et le Procureur de la CPI, madame Fatou Bensouda.

Mais contrairement aux allégations que font circuler les milieux auprès de monsieur Ouattara, il n’est pas prévu de tête à tête entre Alassane Ouattara et le président américain.

En effet, selon les informations à la disposition de la rédaction de EBURNIENEWS.NET, le mercredi 20 septembre 2017, le président ivoirien sera UN des invités du président américain, Donald Trump pour un déjeuner de travail en l’honneur des Leaders africains entre 13h15 et 14h45. Sans plus.

Il ressort du programme de la délégation ivoirienne que le séjour américain du couple Ouattara prend officiellement fin le jeudi 21 septembre 2017. Mais avant son retour en Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara aura un entretien de 30 mn (12h-12h30) à son hôtel avec la procureure de la CPI, Fatou Bensouda. Une telle rencontre à son hôtel suscite évidemment plusieurs commentaires, dont l’une des plus pertinentes est faite par Gueye Fiavi De Kpeya sur sa page facebook.

L’information circule depuis quelques jours dans les cercles fermés du rdr, parti politique de Monsieur Allassane Dramane Ouattara.Si l’objet de la rencontre n’a pas été devoilé, il est néanmoins important de noter que ce rendez-vous intervient à un moment où les témoins fabriqués par le régime oligarchique d’Abidjan et mis à la disposition du bureau du procureur infligent une déculottée extraordinaire à l’accusation dans le procès du Président Laurent GBAGBO et Charles Blé Goudé.

Ainsi, comme neige au soleil, les chefs d’accusations de “crimes contre l’humanité”, “plan commun contre les populations du Nord” ne résistent plus au contre- interrogatoire de la défense conduite avec dextérité par Me Emmanuel Altit et Me Knoops.

Dramane dont le pouvoir va à veau l’eau à Abidjan, et donc sous la menace d’une expulsion en règle par une population ivoirienne de plus en plus immunisée contre la violence et la peur, va-t-il demander à Bensouda un delai supplémentaire pour la libération des deux otages de la CPI?

Faut-il le rappeler, Fatou Bensouda, de plus en plus convaincue de l’innocence du Président Laurent GBAGBO et de son ministre Charles Blé Goudé, piaffe de se débarrasser de ce dossier dont l’incohérence souille sa réputation et menace la survie de la CPI.

Cette rencontre intervient aussi quelques jours après le congrès du rdr marqué par la rupture entre ce parti et sa branche armée du MPCI conduite par Soro Guillaume.

Dramane craignant d’être croqué à grands bruits par ses anciens chiens de guerre n’ira-t-il pas à ce Rendez-vous de Bensouda afin de livrer définitivement le fils de Sanogo Juliette, le “beau” de Matt de Bouabré, à la CPI ? Rien n’est moins sûr ! Toutefois à en croire JA et la lettre du continent, la situation s’est considérablement détériorée entre Dramane Ouattara et Guillaume Soro depuis le mois de juin 2017, à l’issue des mutineries au cours desquelles une importante cache d’armes de guerre à été découverte chez le chef du protocole de Guillaume Soro à Bouaké. Dramane, rancunier comme Erdogan, sans ménagement a fait auditionner Soro par les experts de l’ONU.

Avec la rencontre du jeudi, Dramane conclura certainement un autre pacte avec la CPI afin de mettre au frais pour le reste de ses jours, “le parrain de Sehia Luckson Padaud”, “le mari de Sylvie Tagro”

“Le Petit Gros” va-t-il se laisser cueillir comme Bédié, son nouveau partenaire politique, en décembre 1999? Wait and see comme le disent les Anglais.

En tout état de cause, La Côte d’ivoire qui traverse une période trouble de son histoire depuis septembre 2002, saura trouver dans ses tripes l’énergie nécessaire pour surmonter cette ènième épreuve que tous les observateurs annoncent trés violente et tragique !

Le commentaire de Gueye Fiavi De Kpeya est certes une analyse personnelle, mais il résume les interrogations que se font beaucoup d’ivoiriens sur l’opportunité d’une rencontre entre monsieur Ouattara et madame Bensouda au moment où la guerre larvée entre le camp Ouattara et le camp Soro a pris des proportions inquiétantes.

Eburnienews.net avec Gueye Fiavi De Kpeya

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE