« Welcome to New York », le brûlot d’Abel Ferrara avec Gérard Depardieu qui met DSK dans tous ses états. Il veut porter plainte | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France | « Welcome to New York », le brûlot d’Abel Ferrara avec Gérard Depardieu qui met DSK dans tous ses états. Il veut porter plainteeburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France
http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19545246&cfilm=203124.html

« Welcome to New York », le brûlot d’Abel Ferrara avec Gérard Depardieu qui met DSK dans tous ses états. Il veut porter plainte

nutile de chercher plus loin la Palme d’or du buzz. Elle revient à  dans la peau de DSK. En atterrissant hier à l’aéroport de Nice, avant de prendre ses quartiers cannois à l’Martinez, le poids lourd des acteurs français a déclenché le dernier étage d’une fusée médiatique programmée pour exploser ce soir, à 21 heures, dans un  de la rue d’Antibes, le Star.

Avant de se répandre comme une traînée de poudre sur Internet, via la VOD payante. Car « Welcome to New York », le film du réalisateur américain Abel Ferrara inspiré de l’affaire DSK-Nafissatou Diallo au Sofitel, avec Gérard Depardieu et Jacqueline Bisset, dans le rôle de son épouse, fait fantasmer tous les festivaliers.

Ecarté des sélections, ce long-métrage a bénéficié d’une campagne marketing inédite et habile de la part de ses producteurs, Vincent Maraval et Brahim Chioua, de la société Wild Bunch. Du coup, tous les médias se battent pour obtenir ne serait-ce qu’un strapontin à la projection qui occupera deux salles. Dans la foulée, Depardieu, Bisset et Ferrara fileront donner une conférence de presse au Nikki Beach, une plage située en face de l’hôtel… Carlton. Grosse empoignade garantie ! Mais BFMTV, partenaire de la production, sera la seule chaîne d’infos admise à filmer. Voilà pour la logistique. 

Le talent de l’acteur salué


Le film sera-t-il le brûlot attendu, au vu des bandes annonces aguichantes déjà diffusées ? Quelques journaux américains ont eu le privilège de visionner « Welcome to New York ». « The Hollywood Reporter » l’a trouvé « osé et hilarant ». « Variety » salue « le talent viscéral de Depardieu dont la performance audacieuse est incontestablement le point fort du film ». Le cinéaste français expert en provocations, Gaspard Noé, qui a pu le voir, s’enthousiasme pour un film « couillu, émouvant ». « Depardieu explose tout », ajoute-t-il. « C’est très chaud, très sexy, parfois très hard », confie une productrice proche de l’acteur numéro un du cinéma hexagonal. Depardieu, lui, foulera le tapis rouge dimanche pour un autre film, « United Passion », présenté hors compétition, où il incarne Jules Rimet, le créateur de la Coupe du monde de football. Le trophée du buzz ne pouvait décidément pas lui échapper.

Hubert Lizé et Alain Grasset Cannes (Alpes-Maritimes)

Source: Le Parisien

 

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.