Xénophobie Afrique du Sud: Goodwill Zwelithini, le roi des Zoulous veut que les étrangers quittent l’Afrique du Sud

Xénophobie Afrique du Sud: Goodwill Zwelithini, le roi des Zoulous veut que les étrangers quittent l’Afrique du Sud

La semaine dernière, lors d’un discours prononcé lors d’un événement de régénération à Pongola dans la région historiquement zouloue du KwaZulu Natal, l’actuel roi des Zoulous, Goodwill Zwelithini a déclaré sa volonté de voir les étrangers quitter l’Afrique du Sud.

“Je me dois de parler de cela parce que je suis le roi; je n’ai pas besoin d’attendre cinq années supplémentaires pour parler. En tant que roi de la nation zouloue et faisant partie de ceux qui ont libéré ce pays, le temps est venu pour moi de dire que j’en ai marre d’être dirigé par des gens qui ne sont pas capables de s’exprimer. Nous demandons que ceux qui viennent de l’étranger retournent dans leurs pays. Le fait qu’il y ait des pays qui ont joué un rôle dans la lutte de libération du pays ne doit pas être utilisé comme une excuse pour créer une situation où l’on permet aux étrangers de déranger les populations locales. « Je sais que vous étiez dans leurs pays pendant la lutte pour la libération. Mais le fait est que vous n’avez pas créé de commerces dans leur pays. » Le roi a particulièrement accusé les ‘étrangers’ de dénaturer les villes du pays en vendant des vêtements de mauvaise qualité. « De nos jours, quand on marche dans les rues, on ne peut plus reconnaître une boutique que l’on connaissait parce qu’elles ont été envahies par des étrangers qui les ruinent en suspendant des chiffons. » Goodwill Zwelithini et Zuma Xénophobie Afrique du Sud: Goodwill Zwelithini, le roi des Zoulous veut que les étrangers quittent l’Afrique du Sud Ces propos visent manifestement particulièrement les étrangers d’origine africaine et ont entraîné un tollé chez les représentants de ces communautés, comme chez des organisations des droits de l’homme sud-africaines. Selon Shako Kuminga, le représentant des Congolais dans la ville de Durban, a rappelé que chaque semaine, un Congolais dans sa ville se faisait agresser, et que les déclarations du roi n’aidaient en rien la situation. Devant la possible influence du discours du roi sur de nouvelles agressions de ce type souvent commises par des Sud-Africains, le frère et porte-parole du roi, le prince Thulani a déclaré que son frère resterait sur sa position et ne s’excuserait pas. «Je pense que les gens qui se plaignent ont mal interprété son discours. Il n’a pas dit que les étrangers devaient être agressés ou harcelés. Le roi parlait des étrangers qui sont la illégalement. Certains d’entre eux sont impliqués dans des crimes sérieux comme la drogues et l trafic d’êtres humains. Nous n’avons pas besoin de ce type de personnes dans notre pays, donc le roi a raison. » Une explication fort douteuse, puisque ce sont les Sud-Africains que le roi a qualifiés de ‘stupides’, cette ‘stupidité’ entraînant la perte de leur richesse au profit des étrangers et de délinquants, pas les étrangers. « La libération (de notre pays) est endommagée par les populations locales qui n’obéissent pas à la loi, sont des voleurs, des violeurs d’enfants et trop fainéants pour labourer les champs. » Le discours du roi est à mon avis particulièrement malsain en ce qu’il ne mentionne pas d’actes de délinquance de la part de ces étrangers mais qu’il condamne leur succès au seul prétexte qu’ils voleraient le pain de la bouche des Sud-Africains. Si comme il le dit, les Sud-Africains étaient fainéants et responsable de la perte des commerces locaux, pourquoi mentionner les étrangers déjà livrés à la vindicte populaire comme bouc-émissaire et leur demander de partir au lieu de motiver ses compatriotes de manière saine ?

Source: NOFI

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE