ZELENOPOLYA (LUGANSK) : DURE JOURNEE POUR LA JUNTE DE KIEV. UNE COLONNE BLINDEE UKRAINIENNE DECIMEE !

ZELENOPOLYA (LUGANSK) : DURE JOURNEE POUR LA JUNTE DE KIEV. UNE COLONNE BLINDEE UKRAINIENNE DECIMEE !

Ce vendredi 11 juillet, Porochenko, Président de la Junte de Kiev, a tenu une réunion avec ses chefs militaires. Il a déclaré : “Pour chaque vie de nos combattants militaires, ils vont payer par des dizaines et des centaines des leurs”. Cela a le mérite d’être clair : représailles à l’allemande version 2eme guerre mondiale : fusillades massives en perspectives. Une véritable autorisation de tuer tous ceux suspectés d’être “des leurs”.

 

Il faut dire que le plan de Paix de l’oligarque-président consiste à faire la chasse « aux russes », à rafler tous les hommes en âge de se battre et de laisser carte blanche aux différents groupes armés privés pour « épurer » les villes conquises.

 

Comme « ouverture » aux populations du Donbass, le ‘Conseil national de la télévision et de radiodiffusion d’Ukraine’ a signalé la désactivation de la diffusion des chaînes russes. Encore et toujours la haine du russophone comme au premier jour du Maïdan où la xénophobie a été érigée en « vertu démocratique européenne ». Avec le soutien de Washington, Bruxelles, Paris et Berlin.

 

QUELLE EST LA RAISON DE CETTE DECLARATION OFFICIELLE OU LA VOLONTE DE PRATIQUER UN GENOCIDE DANS LE DONBASS EST CLAIREMENT ASSUMEE ?

 

Au petit matin de ce même vendredi, une colonne blindée de l’armée ukrainienne près du village de Zelenopolya dans la région de Lugansk a été décimée. Il y a très certainement une cinquantaine de mort ukrainien et plus d’une centaine de blessés graves.

 

Comme l’indique le président du ‘Parlement de l’Union des Républiques populaires de Novotorossiya’, « les forces de sécurité ukrainiennes tentent de ne pas entrer dans une confrontation directe avec les milices populaires (…) Malgré un avantage technologique significatif, les troupes ukrainiennes tentent de ne pas entrer dans une confrontation directe avec nos soldats. Ils ne sont pas encore suffisamment motivés pour faire la guerre. Et avec un avantage en leur faveur de cinq soldats des troupes ukrainiennes pour un milicien du Donbass, nous pouvons contenir la progression de leurs troupes. Lorsque nous aurons ramener ce rapport à trois contre un, nous serons en mesure d’avancer, de reprendre le terrain perdu et de libérer les villes occupées ».

 

A noter que ce même vendredi, la matinée a vu la destruction d’un avion militaire ukrainien dans la région de Lugansk. Et dans la journée, ce fut le tour d’un autre avion militaire ukrainien d’être abattu dans la région de Donetsk …

 

Dure journée pour la Junte de Kiev et ses soudards !

 

Fabrice BEAUR,

Secrétaire-général du PCN

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.