Zimbabwe : Mugabe va rendre aux Blancs leurs terres

Zimbabwe : Mugabe va rendre aux Blancs leurs terres

Après plus de 15 ans de confrontations avec la communauté blanche du Zimbabwe, le président Robert Mugabe a décidé qu’il rendrait des propriétés terriennes à leurs propriétaires d’avant, autrement dit les Blancs. Sur cette décision, les dirigeants des 10 provinces dresseront du pays une liste de fermes appartenant à des Blancs qu’ils considèrent comme étant d’une importance stratégique dans leurs districts respectifs.

L’information émane du zimbabwemail, quotidien local zimbabwéen. Il a été confirmé par un membre du gouvernement. « Nous avons demandé aux provinces de nous fournir les noms des fermiers blancs afin que nous puissions leur donner des documents fonciers pour leur permettre de planifier leurs opérations sans problème ».

« Des saisies de terre teintées de violence »

Le gouvernement de Robert Mugabe ne s’arrête pas là. Il prévoit également de mettre en place une commission de l’Union Européenne pour évaluer les pratiques liées aux saisis de terres entamées par le gouvernement en 2000 et qui ont été souvent faites avec violence. La politique du gouvernement de saisir les propriétés terriennes appartenant à des familles blanches a plongé le pays dans une crise économique sans précédent.

De nombreux analystes politiques avaient vu dans cette politique une manière pour Robert Mugabe d’arracher le pays des mains des colonisateurs anglais. Plus de 4000 fermiers blancs avaient perdu leurs terres après la défaite du parti de Robert Mugabe Mouvement pour le Changement Démocratique au référendum. Pour regagner une certaine popularité, l’homme fort du Zimbabwe avait joué la carte du populisme en autorisant à ses citoyens de saisir de force les terres qui appartenaient aux Blancs.

« Les Blancs doivent laisser les terres aux Noirs »

Pour le moment, il existe 300 fermiers qui sont toujours restés sur leurs terres. Malgré les conditions violentes dans lesquelles les saisis de terre ont été organisées, Robert Mugabe ne recule devant rien et défend toujours sa décision prise il y a une dizaine d’années. « Ne soyez pas trop gentils envers les fermiers blancs. Ils peuvent posséder des industries et des compagnies ou rester dans des appartements dans les villes, mais ils ne peuvent pas posséder des terres. Ils doivent laisser les terres aux Noirs ».

Cheikh Dieng

Source: Afrik.com

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE